Gadelliers - Méthode culturale

Choix et préparation du site

Le site et le sol pour le groseillier, le cassissier et le gadelier doit être le même que pour le fraisier quoiqu’ils tolèrent mieux les sols plus lourds qui conservent bien leur humidité durant les périodes les plus chaudes.

Plantation et entretien

Planter à l’automne ou très tôt au printemps à une distance de 1.2-1.5 m sur des rangs espacés de 3 m. Placer les plants plus profondément qu’ils l’étaient en pépinière. Rabattre les tiges du tiers de leur hauteur et garder seulement 2-3 tiges. Bien irriguer et fertiliser 2 semaines après la plantation avec un engrais complet ou un engrais riche en azote. Un paillis de 10 cm conservera l’humidité nécessaire pour une bonne croissance des jeunes plants.

À partir de la deuxième année, tailler annuellement lorsqu’encore dormant. Les tiges trop vieilles, malades, mal orientées et en trop sont coupées au ras de terre. Pour le cassissier, garder jusqu’à 5 nouvelles tiges vigoureuses à chaque année. Le bois de 2 et 3 ans portera les plus beaux fruits. Après 3 ans éliminer les vieilles tiges car leur productivité diminue. Le groseillier et le gadelier produisent bien sur du bois plus vieux. On garde donc 3-4 nouvelles tiges vigoureuses à chaque années. Après 5 ans, on élimine les vieilles tiges peu productives.

Traiter au besoin contre les maladies du feuillage et les ravageurs. Le cassissier est un hôte alternatif pour la rouille vésiculée du pin blanc. Il faut donc éviter de les planter s’il y a des pins blancs dans le voisinage.

Variétés

Consultez nous pour connaître les variétés disponibles.